Extrait de l'arrété du 27 décembre 1990 concernant la qualification d'artificier K4

 

 

 

  et effectivement les stages de formation K4 ont lieu sur 5 jours, pendant lesquels le

  stagiaire va assimiler les textes , apprendre à distinguer les différents types d'artifices,

  leurs caracteristiques et leur mises en oeuvre et les regles de sécurité : AUTANT DIRE

  QU'AU SORTIR DE SON STAGE L'APPRENTIS ARTIFICIER NE CONNAIT RIEN : IL LUI RESTE TOUT

  A  APPRENDRE : EFFETS , DISPOSITION  RETARDS, MONTAGE  . . . ETC

 

 Il existe de nombreux organismes de formation en métropole, certains avec des titres

 ronflants , les deux meilleurs etant le groupe F http://www.groupef.com  et  jacques

 Couturier http://www.artifice-couturier.com

 

 IL est  important de noter que l'agrement n'autorise en aucun cas la fabrication

( d'explosif) d'artifice artisanaux, activité ultra reglementé et s'exerçant au sein

d'installations classées .Il n'existe aucune installation de ce type au Antilles.

 

 Une fois l'agrément  en poche le chemin ne fait que commencer car

  IL y a plusieurs conditions pour devenir un artificier profesionnel

  D'abord les qualités intrinséques : etre rigoureux , organisé et avoir une sensibilité artistique

  Mais surtout il faut qu'un Maitre artificier vous dispense son savoir et l'apprentissage dure

  des années , et de maniére générale l'artificier continue d'apprendre toute sa vie.

  Et pour terminer il faut participer a de gros evenements pyrotechnique car il

  n'y a aucune mesure entre tirer un petit feux pour un evénement privée et créer

  un spectacle pyronumerique d'une vingtaine de minutes devant 40.000 spectateurs et plus

 

  

 Un proverbe Americain qui dit  approximativement "qui sens la poudre une fois et l'apprecie y

 restera attaché jusqu'a la fin de sa vie " decrit bien la passion, qui comme le feux ,

 dévore l'artificier, qui ne ne lasse jamais de ces explosions de couleurs et leur

 formidables puissances